Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Bienvenue chez Edgard Oberson  

Bienvenue sur mon site Internet !

Edgard Oberson

Vous y trouvez toutes les informations à jour sur le programme des prochaines courses ou activités, les suggestions de courses en alpinisme, escalade, randonnée à ski.

Il y a aussi la découverte de la montagne en famille, des informations sur les prochains voyages, expéditions ou trekkings et tout ce qu'il faut savoir sur les prix.

La rubrique Nouvelles raconte les courses et activités passées, en photos et textes. Les autres rubriques complètent l' information. Il y a aussi la possibilité de louer ma maison en Arles !

N'hésitez pas à me contacter si vous rêvez d'une course, d'un voyage, ou d'une expé ne figurant pas dans ce site.

Rien n'est vraiment impossible !

Une belle voie d'escalade ?

Septembre pourrait être une belle saison d'escalade, par exemple au départ du bivouac de l'Envers des Dorées dans le massif du Trient ... J'ai rencontré récemment dans les Alpes un des artisans des voies des Dorées, Walter Josi, qui, comme son prédécesseur Michel Piola, a été un des visionnaires du potentiel de la région.
Voici une belle voie de Walter que je vous recommande, le retour d'Afrique :

Approche : 45mn du bivouac de l'envers des dorées

Descendre du bivouac en direction du promontoire sud et remonter les pierrier à son pied. Longer la face jusqu'au pied de la voie. Attaque par une courte longueur en bord d'un couloir pierreux.

Voie :

L1 4a 15m Courte longueur par la fissure juste à gauche du couloir pierreux. On rejoins une terrasse d'où part vraiment la voie
L2 6a Par les fissures au-dessus du relais. Quelques spits aident à s'orienter. Un pas difficile en traversée à droite à mi-longueur (protégé par un spit)
L3 5a Au-dessus du relais, puis zone de transition tout droit. Passer un deuxième ressaut fissuré sur la gauche (spit). Relais sur une terrasse.
L4 6a Traverser en ascendance à gauche pour rejoindre une fissure oblique qui repart à droite. Il est aussi possible de remonter la fissure-cheminée à gauche au-dessus du relais.
L5 5c Remonter le beau dièdre évident.
L6 6a 1pa Continuer dans le dièdre, courte traversée à droite puis surmonter un surplomb difficile (A0 ou 7a bloc).
L7 6a Remonter le dièdre fissuré de gauche, magnifique longueur.
L8 6a Suivre le fil du pilier, passer un relais (à utiliser à la descente), continuer par une belle dalle puis des petits ressauts jusqu'au dernier relais. Grande longueur

Il est possible de continuer facilement à pied jusqu'au faite du promontoire.

Descente : En rappel dans la voie.


L'alpinisme est-il un sport ?

Sans aucun doute l’escalade, en tant qu’acte physique, est un sport. Pourtant définir l’alpinisme seulement comme un sport, c’est omettre le principe, la cause et l’effet, car le véritable alpiniste ne grimpe pas pour le seul plaisir de l’exercice physique, mais pour établir quelque contact mental et spirituel avec la nature. L’alpinisme donc, diffère en cela de la plupart des autres sports, a un fondement philosophique, et n’en pas tenir compte, c’est ne pas tenir comte de sa raison d’être.

Pour moi, n’ayant jamais croisé la spiritualité ni au Groenland, ni dans les Alpes, ni dans les Pyrénées, ni dans les Andes, ni dans les Himalayas du Népal et du Pakistan, ni au Pamir, l’alpinisme -et plus encore l’himalayisme, est un sport de solitaires qui se déroule en terres désertiques -l’éloignement aux autres étant créé, dans les montagnes européennes, non par la distance mais par la difficulté du parcours. Un sport sans public direct, hors de l’emprise du commercial, éloigné des tapages médiatiques. Un sport qui se déroule dans un décor d’une vaste et somptueuse beauté soulignée par une extraordinaire harmonie de couleurs changeantes. Un sport qui se pratique sur des supports d’une extrême variété de formes, et ayant pour autre caractéristique sur fond de grande aventure, la durée, la dureté, un grand nombre de risques d’accidents graves ou de mort acceptés, liés à la gravité, à la présence de dangers trop souvent imprévisibles : chutes, chutes de pierres, de tempêtes, de froids extrêmes, d’avalanches,…. Cet alpinisme-sport est donc lié à l’évolution du matériel, des techniques, des mentalités, voire des modes et évidemment des progrès.

à suivre ...

(tiré de la tribune libre du GHM, PROGRES, ETHIQUE, DECADENCES EN ALPINISME ET EN HIMALAYISME par Henri Sigayret)


Déjà l'automne ???

Déjà septembre, caramba ce que la saison a vite passé ! Oh elle est loin d'être finie et j'ai encore en tout cas trois semaines de travail dans les Alpes et les Pyrénées avant de partir début octobre pour plus de trois semaines au Bhoutan. Mais quand même, avec les conditions si particulières de cet été, je reste un petit peu sur ma faim. J'ai pourtant beaucoup tourné cette saison, mon ostéopathe en sait quelquechose, elle qui m'a ramassé à la petite cuillère, le dos cassé en deux !
C'est qu'on ne se ménage pas vraiment dans notre métier ...

Je vous souhaite déjà un joli début d'automne, plein de promesses et si vous en avez marre des glaciers démontés, allez grimper !

Amitiés cordiales, et merci pour leur confiance à tous ceux que j'ai accompagné cet été

ed, 01 septembre 2017

hiver

rando à ski

sommet

famille

formation avalanches

alpinisme

rando

escalade

 

 
© 2009-2013 Edgard Oberson, guide de montagne - Tous droits réservés
webmaster Sitelle