Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Bienvenue chez Edgard Oberson  

Bienvenue sur mon site Internet !

Edgard Oberson

Vous y trouvez toutes les informations à jour sur le programme des prochaines courses ou activités, les suggestions de courses en alpinisme, escalade, randonnée à ski.

Il y a aussi la découverte de la montagne en famille, des informations sur les prochains voyages, expéditions ou trekkings et tout ce qu'il faut savoir sur les prix.

La rubrique Nouvelles raconte les courses et activités passées, en photos et textes. Les autres rubriques complètent l' information. Il y a aussi la possibilité de louer ma maison en Arles !

N'hésitez pas à me contacter si vous rêvez d'une course, d'un voyage, ou d'une expé ne figurant pas dans ce site.

Rien n'est vraiment impossible !

À la mémoire de Bernhard Batschelet (1951 – 2020)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès inattendu de Bernhard Batschelet. Il a marqué à bien des égards Mountain Wilderness Suisse dans ses premières années. Avec sa ténacité, son engagement sans faille, son immense envie de changer des choses en apparence figées, il a œuvré en tant que pionnier pour les espaces sauvages en montagne dans le pays et à l’étranger.
Persévérant dans les montagnes comme avec ses idées et ses projets

Quand Bernhard faisait quelque chose, alors c’était avec grand enthousiasme, créativité et cohérence. Dans les montagnes aussi. Il a été un des premiers responsable de l’environnement au CAS et s’est engagé dans la section de Bâle pour la protection de l’environnement et les montagnes intactes. Mais cela ne lui suffisait pas. Il souhaitait une alternative au CAS. Pas étonnant donc qu’il se soit associé à la scène alternative naissante de l’alpinisme, et qu’il se soit rendu à Brigue le 16 janvier 1994 pour assister à la fondation de Mountain Wilderness Suisse. Il est devenu membre du Comité et a assumé la présidence de 1996 à 2004.

Bernhard, originaire de Daig dans le canton de Bâle, a de multiples visages. Il était musicien et fan de carnaval. Et il était activiste pour l’environnement à Mountain Wilderness. Dans la cadre de la campagne «Stopp dem Schrott» (Stop à la ferraille), il s’est engagé dans des manifestations pour que les militaires nettoient les résidus de munitions dans les montagnes. Puis il a de nouveau convaincu ses contacts à Bâle avec nos projets, entraînant des partenariats à long terme. Il était le collègue et l’ami avec qui on aimait passer une longue soirée. Les discussions étaient passionnantes, stimulantes et excitantes, toujours pimentées d’une pincée d’humour mordant bâlois.

Il s’est toujours considéré comme esprit un avant-gardiste. À Mountain Wilderness, il était pour une nature sauvage intacte en montagne et des sports de montagne respectueux. Déplacements respectueux de l’environnement, refuges de montagne gérés de manière écologique, architecture alpine faisaient partie de ses thèmes. Il aimait discuter ses idées tout feu tout flamme, toujours et partout. De préférence directement sur place et en montagne, comme à la cabane du Bec de Bosson dans le Val d’Hérens lorsque la nouvelle construction était planifiée, ou lors de la remise du Prix Wilderness à la Cabane d’Arpittetaz. Ses idées ont souvent choqué avant de tomber dans le domaine public. Un exemple est la fermeture temporaire des sites d’escalade dans le Jura bâlois afin que des espèces d’oiseaux menacées puissent se reproduire en paix.

Le bien de l’organisation faîtière Mountain Wilderness International lui tenait aussi vraiment à cœur. Bien que plus artiste que manager, il a constamment essayé au cours des années de créer des structures claires et efficaces. On peut citer aussi parmi ses autres coups de cœur au niveau international son engagement dans le Caucase en Géorgie. Avec Mountain Wilderness Allemagne, il y a posé les jalons pour un tourisme doux, entre autres avec une campagne de nettoyage du Mont Kazbek.

(cf www.mountainwilderness.ch)


Accès aux refuges limité cet été ...

De nombreuses cabanes du CAS ont déjà commencé la saison estivale, d'autres en sont encore aux derniers préparatifs. Rien ne s'oppose donc à un magnifique été en montagne. Pour le bon fonctionnement et la sécurité des cabanes, il y a quelques règles que les hôtes et les équipes des cabane doivent respecter. Et cet été, ton fairplay est encore plus important que jamais.

Grâce à la décision du Conseil fédéral d'assouplir les règles relatives au secteur de l'hôtellerie et de la restauration, l'été en montagne est sauvé. Les cabanes du CAS peuvent démarrer l'exploitation, pour autant que des mesures de protection soient respectées. Avant ton séjour, renseigne-toi toutefois absolument sur les règles et les prescriptions en vigueur dans la cabane en question. Bien que la mise en œuvre du concept de protection varie d'une cabane à l'autre, elles ont toutes un point commun : elles ne peuvent accueillir qu'un nombre limité de personnes. Pour toi, cela signifie que tu disposeras de plus d'espace pour le même argent. Les week-ends jusqu'à la fin de la saison sont déjà bien remplis pour de nombreuses cabanes du CAS. Plus de places sont disponibles en semaine - alors pourquoi ne pas prendre une fois congé pendant la semaine ?
Fairplay plus important que jamais

Comme les cabanes peuvent accueillir moins d'hôtes, elles sont d'autant plus dépendantes de ton fairplay. Par conséquent, n'annonce que le nombre correct de personnes, annule à temps la réservation de celles qui ont un empêchement et ne réserve que dans une seule cabane pour une même date. Ainsi, tu ne priveras pas les autres hôtes d'une de ces couchettes tant convoitées. Cet été, les équipes de cabane permettent d'exploiter les cabanes dans des conditions délicates et avec des pertes financières parfois importantes. Pour que leur vie ne devienne pas encore plus difficile, elles dépendent de ton fairplay.
Voici les conditions qui s'appliquent à ton séjour dans une cabane du CAS :

Ne séjourne dans nos cabanes que si tu es en bonne santé.

Réserve ta couchette - sans réservation, pas de nuitée.

Apporte tes propres effets suivants : sac à viande, taie d'oreiller, désinfectant, resp. savon, serviette et év. un masque de protection. (Attention : certaines cabanes du CAS ont enlevé les duvets et les couvertures en laine. Il faut par conséquent apporter ton propre sac de couchage. Avant toute nuitée, renseigne-toi auprès de la cabane du CAS correspondante)

Rapporte tes déchets en plaine


Reprise ... en douceur !

Arrêtée du 23 mars au 7 mai, l'activité de guide peut reprendre. Avec les comportements liés à la situation. Une des contraintes exigeante est certainement le nombre de places limitées dans les refuges. Heureusement, les professionnels sont prioritaires et cette "fleur" que nous font les différents clubs alpins nous permettra d'assurer en partie notre activité. En tout cas en Europe parce que pour le reste, tout est reporté ... Tout ce que j'avais programmé à l'étranger cette année au Maroc, en Russie, en Tanzanie et au Bhoutan ne pourra pas se faire. Et ce n'est pas peu dire que l'énorme travail administratif pour organiser ces voyages n'est rien à côté de celui qui consiste à désorganiser ces voyages ! Se battre auprès des prestataires locaux et des cies aériennes pour tenter de récupérer les acomptes versés par exemple. L'ordi et la paperasse n'est pas mon fort ... et c'est clair que je vais y laisser des plumes !

Mais bon, la vie est belle, et la montagne continuera à me nourrir l'esprit !

Bel été à tous mes chers, et au plaisir de vous emmener là-haut !

ed, 19 juin 2020

hiver

bouthan

rando à ski

sommet

famille

alpinisme

escalade

 

 
© 2009-2018 Edgard Oberson, guide de montagne - Tous droits réservés
webmaster Sitelle